Piano neuf ou piano d'occasion

Piano neuf ou piano d'occasion

Ecrit par: Jean-Sébastien Publié: 20/05/2020

Entre piano neuf et piano d'occasion, que faire ?

Choisir un piano neuf donne beaucoup de sécurités : garantie d'usine, âge forcément très faible, usure nulle, choix du modèle et de la couleur, voire des options, ... Le mieux est de rester dans une marque connue pour ne pas faire non plus l'achat d'un piano neuf de catégorie "jouet" ou "jetable" sans le savoir. Le piano neuf permet aussi de prendre l'option d'achat en leasing (location-achat).

Choisir un piano d'occasion permet pour le même budget qu'un neuf, d'avoir un piano de plus haute capacité sonore ou même technique. Normalement, chez un professionnel, pas de surprise (Quoique ...). Sur les sites de seconde main, il faut savoir quoi et où regarder. Dans le doute, nous proposons un service d'expertise pour écarter tout soupçon.

Certains éléments permettent de partir en confiance :

1. La marque du piano

Toutes les marques de pianos ne se valent pas. Plusieurs marques actuelles sont des références comme Yamaha, Schimmel, Grotrian Steinweg, ... d'autres seront comparables et certaines de prestige : Steinway & Sons, C. Bechstein, Fazioli, Bösendorfer. Et beaucoup seront des marques de pianos qu'il vaudra mieux éviter plutôt que de faire une erreur regrettable. 

Il faut aussi savoir que certains modèles de pianos étant fort recherchés, il s'est développé un marché dit parallèle pour ces instruments. Notamment les pianos droits Yamaha U1, U3 (lire notre article à ce propos), certains Kawaï, les pianos à queue Yamaha de la série C. En effet, il s'agit à la base de bons pianos mais ces instruments ont malheureusement été reconditionnés, souvent en Chine, avec des matériaux de marteaux, cordes et même de laquage de meuble d'une qualité bien inférieure à celle attendue.

Vous les retrouverez, aussi bien, vendus par des particuliers que par certains professionnels. Les "vrais" sont assez rares d'occasion, s'il y en beaucoup : méfiance.

Certains aspects visuels permettent de déterminer si oui ou non le piano est du marché parallèle, mais il faudra parfois le faire voir par un professionnel pour en être certain.

Demandez-nous le renseignement

2. L'âge du piano

Un piano n'est jamais éternel. L'espérance de vie actuelle d'un piano est de 70 à 100 ans. Un tas de facteurs peuvent faire varier cette espérance de vie comme, l'entretien, l'exposition à l'humidité/sécheresse, l'exposition aux variations de température, la conception du piano (marque et modèle), etc.

La tenue de l'accord d'un pian sera un élément déterminant. L'âge du piano jouera sur ce point. En effet, le sommier (pièce en bois derrière la fonte où sont enfoncées les chevilles d'accord) travaille énormément sous la tension exercée par les cordes. Avec le temps les trous des chevilles d'accord se seront ovalisés, d'où résulte une oins bonne tenue de l'accord. Le sommier pourra aussi se fende sous l'exercice de cette extrême tension, si ceci est arrivé, le piano est devenu inaccordable.

Un piano ancien n'aura pas la réponse d'une mécanique moderne ni la sonorité d'origine. Pour la technique, ceci est dû à la période de fabrication, aux techniques qui évoluent mais aussi au fait que les pièces en bois bouge avec le temps. Pour le a sonorité, le bombé de la table d'harmonie (charge), qui change avec le temps, n'est plus à son point optimum et les marteaux et les cordes sont généralement bien usés.

Un piano d'avant guerre n'est que très rarement encore en ordre de marche.

Pour les marques répertoriées, le n° de série du piano détermine l'année de fabrication.

3. L'usure des différents matériaux du piano

Un piano est rempli de pièces d'usure. (Marteaux, cordes, feutres de mortaises, feutres ou cuirs d'attrape, rouleaux, axes, feutres d'axes, ... ). Choisir son piano d'occasion sur des sites de secondes main doit se faire en connaissance de cause. La marque et l'âge du piano aidera pour ce choix mais un piano plus usé qu'un autre demandera plus de frais de remise en ordre.

Un piano de professeur n'est pas toujours un bon choix non plus. Même s'il s'agira souvent d'un modèle d'une gamme plus avancée, un professeur joue, en général, beaucoup et aura donc bien usé son piano.

4. L'entretien du piano

Un piano laissé à l'abandon vous sera vanté comme un piano n'ayant que très peut servi. Il faut surtout savoir qu'un piano doit s'entretenir, ne fusse que pour garder une tension sur les cordes de piano (10 à 12 tonnes pour piano droit), et empêcher les pièces principales en bois de travailler dans un sens non conforme.

Demandez au vendeur à quelle fréquence il faisait entretenir ou accorder son piano et quand l'a-t-il fait faire la dernière fois. Un piano non accordé depuis 1, 2, 5, 10 ou 20 ans ne demandera pas le même travail. S'il n'est plus joué, il est conseillé de faire accorder son piano tous les +- 2 ans pour entretenir la tension des cordes. Un piano joué sera accordé au minimum une fois par an et aura une table d'harmonie plus souple et donc un meilleur son que s'il n'était plus joué.

5. L'exposition du piano par rapport aux sources de chaleur et à l'humidité

Le piano aime la stabilité de température et d'hygrométrie. Il sera donc très bien dans les pièces de vie non excessivement chauffées. Les variations de températures font fortement travailler l'accord du piano mais aussi les bois. La bonne hygrométrie se situe normalement entre 45% et 70% d'humidité. Au delà, les matériaux peuvent gonfler voire s'oxyder et/ou pourrir. En deçà, c'est plus problématique, les bois principaux vont s'assécher et finir par se fendre. Réparer une fente est possible mais coûte fort cher.

Un piano qui est resté dans un garage ou un hangar n'a pas été bien exposé. Partez en courant !

Méfiez-vous également d'un piano à un prix étrangement bas. En règle général, les vendeurs se sont renseignés avant de mettre leur piano sur le site de seconde main.


Si vous avez besoin de renseignements ou d'un avis, n'hésitez pas à nous contacter au 081/305.900 ou via note formulaire de contact.


Produits en relation avec cet article

Commentaires

- Lisez notre charte

Ecrire un commentaire